FLEURS DE CBD DE QUALITé

Si le terme « fleurs de CBD » est utilsé communément pour parler de la plante séchée, une interprétation stricte de la loi dit que la « fleur » proprement dite, n’est pas autorisée. Aussi, les produits proposés sur cette page utilisent les parties de la plante autorisées. 

Les fleurs de CBD c’est quoi ?

Les fleurs de CBD mâles et femelles

Les fleurs de CBD ou cannabidiol sont l’efflorescence du plant de cannabis Sativa L. qui contient majoritairement les principes actifs de la plante. Dont ceux évidemment du CBD ou cannabidiol mais également des cannabinoïdes secondaires et des terpènes. Chaque plant de cannabis porte des fleurs mâles et femelles mais ce sont les fleurs femelles qui sont les plus chargées en principes actifs. Les fleurs sont appelées également “têtes”. Compte tenu de la législation, les fleurs proprement dites.

Taux de CBD et THC dans les « fleurs de CBD »

Les « fleurs de CBD » que certains appellent weed légale ou cannabis légal sont donc issues de variétés de chanvre Cannabis Sativa L, pauvres en THC. De sorte à rester sous le seuil de 0,2 % de THC autorisé en Europe dont la France. En Suisse, ce taux légal va jusqu’à 1%.

Le taux de CBD en revanche varie en fonction de certains facteurs dont la qualité des plantes et des variétés proposées. Aussi, ne vous y trompez pas, lorsque vous achetez vos « fleurs de CBD » soyez attentifs à leur teneur en cannabidiol. C’est un gage de qualité tout comme l’est sa culture biologique, ou tout au moins sans utilisation d’engrais et autres pesticides.

Sensativa a sélectionné une gamme de fleurs en fonction de ces critères de qualité. Ce qui vous permettra d’atteindre l’effet souhaité au coût juste. Car attention aussi aux fausses économies en choisissant des fleurs à taux de CBD faible et de qualité médiocre.

Notre Selection

fas|fa-leaf|

Quant à la saveur elle dépendra des terpènes (arômes naturels de la plante de Cannabis Sativa L.). Nous vous donnons des indications mais à vous de découvrir la variété qui vous plaît le plus. Les goûts et les couleurs sont une affaire personnelle.

Peut-on fumer « les fleurs de CBD » séchées ?

Certains souhaitent la fumer. Vérifiez dans ce sens si le produit proposé est approprié. Tous ne le sont pas. Dans tous les cas, pour notre part, nous vous déconseillons fortement la combustion qui, comme tout le monde le sait, n’est pas saine. Et consument également certains principes actifs qu’il serait dommage de voir partir en fumée.

Autant en profiter pour arrêter de fumer, d’autant plus que le CBD possède potnetiellement des propriétés anti-addictives et se substituant très bien au tabac, à la nicotine et même au THC grâce à ses propriétés relaxantes. Mais gare aux attentes de certains consommateurs de cannabis qui espèrent retrouver l’effet planant du THC. Bien au contraire, vous serez plus posés, plus sereins voire plus lucides. 

Nous vous conseillons d’en faire une infusion, de les utiliser en cuisine ou de les vaporiser.

Quelle différence entre CBD et THC ? 

Il y a la bière et il y a la bière sans alcool. Cette dernière possédant les vertus de la bière (minéraux comme le calcium et le potassium, antioxydants, protéines, vitamine B) mais sans l’alcool et ses potentiels dangers.

Les « fleurs de CBD » sont d’une certaine manière au THC ce que la bière sans alcool est à la bière. Elles se ressemblent d’un point de vue visuel et olfactif. Mais les « fleurs de CBD » sont dénuées de tout effet psychotrope tout en conservant de nombreuses propriétés potentielles. En réalité, les deux molécules appartiennent à la même plante de cannabis Sativa L. qu’on a croisée naturellement pour que le THC soit présent sous la seule forme de traces (moins de 0, 2 %). Et que le CBD soit à un taux de concentration optimal.

Effet de relaxation maximum donc, bienfaits plus profonds grâce à ses nombreuses propriétés potentielles mais AUCUN effet planant !

L’intérêt DE CONSOMMER du CBD sous forme de « fleurs »

Les autres cannabinoïdes

Le Cannabis Sativa L. contient deux cannabinoïdes majeurs que sont le CBD (cannabidiol) et le THC (tetrahydrocannabinol). Ainsi qu’une centaine d’autres appelés cannabinoïdes secondaires.

Secondaires en terme de présence mais pas en terme de propriétés. CBG, THCA, CBDA et CBCA sont des cannabinoïdes qui s’avèrent être précieux dans le cadre de l’effet d’entourage qui renforce fortement les potentielles propriétés du CBD. Tout en étant dénués, tout comme le CBD, de propriétés psychotropes.

Les terpènes

Les terpènes sont des molécules aromatiques qui donnent à la plante de cannabis Sativa L. tous ses arômes. Chaque variété de plant a ses propres combinaisons de terpènes. Si elle a plus de limonène elle sentira les agrumes. Plus de linalol, on sera dans des notes florales. Plus de myrcène, et les fleurs de CBD dégageront un parfum d’exotisme, ce terpène ayant un arôme dominant de mangue. Le pinène renferme les odeurs d’une forêt de pins. Le caryophyllène, des notes boisées et de romarin.

120 terpènes environ ont été identifiés dans le Cannabis Sativa L. Et ils n’ont pas comme seul intérêt de dégager des arômes. Tout comme les cannabinoïdes ils ont des propriétés thérapeutiques propres, que l’aromathérapie depuis des années a bien identifiées. Le myrcène notamment, posséderait des propriétés relaxantes, anti-inflammatoires et analgésiques. Le limonène, antifongiques et antibactériennes.

L’effet d’entourage

Chaque composant de la plante de cannabis a ses propriétés. Mais lorsque ces divers composants sont associés, se créée un phénomène naturel d’interaction qui rend l’action collective bien plus puissante et efficace que lorsque les composants agissent de manière isolée. Aussi, cannabinoïdes et terpènes fonctionnant en synergie renforcent les propriétés potentielles du cannabidiol grâce à l’“effet d’entourage”.

Les propriétés potentielles rapportées du CBD

Les propriétés premières du CBD sont anxiolytiques et anti-stress. Mais les propriétés du CBD sont bien plus larges, comme cité, ci-dessous, mais ce dans une configuration du cannabis thérapateutique incluant du THC à des taux non autorisés. Et dans tous les cas nécessitant l’aval et le suivi d’un médecin autorisé.

  • anxiolytiques (angoisse),
  • antalgiques (douleur),
  • anti-inflammatoires
  • antioxidantes
  • antirhumatismales
  • antiémétiques (vomissement)
  • antiépileptiques
  • antipsychotiques
  • immunomodulatrices
  • antibactériennes et antifongiques
  • anti-addictives
  • neuroprotectrices

Les fleurs de CBD et l’effet d’entourage

Tous les produits au CBD, qu’ils soient e-liquides, huiles, cristaux, cosméto sont conçus à base de CBD ou cannabidiol extrait avec ou sans les autres cannabinoïdes et terpènes. Tous ces composés rassemblés sont dits également Full Spectrum ou spectre large. C’est cette configuration qui génère l’effet d’entourage. Les fleurs de CBD, elles, le reproduisent au mieux puisqu’il s’agit de la plante au naturel. Et sont de fait les plus efficaces en matière de propriétés potentielles car elles sont dans leur état brut, n’ayant subi aucun traitement et processus d’extraction.

Mais pour que l’effet d’entourage soit à son apogée et le CBD efficace pour ses propriétés potentielles autres que relaxantes, il sera inhalé. Pourquoi ? Parce que tout comme la voie sublinguale, l’inhalation permet une absorption directe qui ne passe pas par la digestion.

A retenir donc que, pour une recherche des propriétés relaxantes et anxiolytiques, tout moyen d’absorption et toute forme de produits au CBD conviendront très bien. C’est une question de commodité, de dosage, de fréquence, de durée, etc. Mais pour des besoins de propriétés plus spécifiques, les fleurs de CBD en vaporisation offriront leur potentiel le plus élevé.

Comment consommer les FLEURS de CBD ?

INFUSIONS : pratique et classique

Exemple de recette : Hachez les fleurs de CBD en poudre aussi finement que possible. Faites chauffer le lait au bain-marie en y ajoutant un peu d’huile de coco bio, de la vanille en poudre, de la cannelle et les fleurs de CBD réduites en poudre. Faire mijoter pendant au moins une heure ou deux sans que  ça ne bout. Remuez régulièrement. Ce temps long est nécessaire pour procéder à une extraction la plus complète possible.

Laissez refroidir, et filtrez en pressant bien pour retirer le maximum de principes actifs. Vous pouvez conserver cette préparation plusieurs jours au frigo. Pour l’utiliser, réchauffer à feu très doux.

On peut également faire du beurre ou de la graisse de coco au CBD et utiliser une petite quantité dans votre boisson chaude préférée lorsque vous le souhaitez.

Fabriquer son beurre de CBD ou Huile de CBD

Cette formule a le mérite de permettre à votre CBD de se conserver plus longtemps au frigo. Et d’ajouter une quantité de cette préparation à tout type de liquide chaud mêlée ou pas, à du miel, du sucre, du sirop d’agave. Ou encore un bon chocolat chaud. Dans tous les cas, c’est une opération préalable nécessaire pour vos préparations culinaires ou vos pâtisseries.

La méthode rapide est de faire macérer les têtes de CBD au bain marie dans un corps gras choisi pendant une heure ou deux. Même si les cannabinoïdes ont besoin d’être chauffés pour être libérés, l’excès de chaleur peut les dégrader. Donc restez toujours sous les 170° C. Filtrez en pressant le plus possible les résidus de la plante. Laisser refroidir et mettre au frigo.

La méthode plus sophistiquée et plus complète consiste à :

  • Plonger les têtes de CBD et les feuilles dans de l’eau bouillante sortie du feu. De sorte
  • Egouttez délicatement sans presser la plante. Jetez l’eau. Les cannabinoïdes n’étant pas hydrophiles, pas de risque d’en gaspiller les principes actifs. Ou alors à la marge.
  • Refaire bouillir à feu très doux une autre quantité d’eau à laquelle vous rajouterez la plante égouttée. Ainsi qu’une quantité de beurre ou graisse de coco (pour les Vegans). 1 à 5 grammes de beurre ou graisse de coco par gramme de cannabis.
  • Laissez mijoter à feu doux pendant 2 à 3 heures afin de bien faire dissoudre les cannabinoïdes dans les lipides. Cette étape va forcer les molécules actives du cannabis à se dissoudre dans les graisses contenues dans le beurre.
  • Filtrez de sorte à séparer l’eau et la graisse de la plante. Laissez refroidir.
  • Une fois la préparation froide mettez-la au frigo de sorte que la partie grasse remonte à la surface.
  • Faites une jolie motte de beurre et mettez dans un pot. Laissez au frigo pour une conservation longue.
  • Utiliser quand vous le voulez une petite quantité pour vos boissons chaudes, vos plats ou vos pâtisseries.

Ce beurre ou cette huile de CBD pourront être utilisés également directement par voie sublinguale ou cutanée. Comme toute huile de CBD.

Le dosage du CBD en ingestion

La puissance du produit final sera difficile à déterminer car elle dépendra de nombreux facteurs : le taux de cannabinoïdes dans les fleurs séchées au départ, la qualité de l’extraction, la manière très personnelle de digestion d’une personne à une autre, etc. Aussi, consommer une petite quantité et attendre une heure ou deux avant d’en reprendre si besoin. Le temps de la digestion prend ce temps-là. Par ailleurs, il faut savoir que l’effet se fait ressentir pendant 6 à 12 heures après la prise. 

Les fleurs de CBD en vaporisation

L’ingestion de cannabinoïdes comme dit plus haut, a une absorption plus aléatoire et des effets à retardement et plus étalés dans le temps.

La vaporisation a des effets très rapides. Le dosage de ce fait est plus facilement ajustable et gérable. L’absorption de CBD est plus directe, sans la perte observée par voie digestive et donc plus efficace et économique.

Le CBD commence à s’évaporer à des températures faibles de 150 / 200°C mais une vaporisation à 230°C semble relâcher plus de CBD. A de faibles doses (entre 4 et 8mg), 97% de CBD est vaporisé. Ce taux semble diminuer à des doses plus importantes. Il faut savoir que les récepteurs endocannabinoïdes arrivés à un point de saturation, le CBD ne produit pas plus d’effet. Le surplus est d’une certaine manière, perdu.

Comment vaporiser les fleurs et herbes de CBD ?

En passant par un vaporisateur, vous pouvez extraire l’essentiel des cannabinoïdes et terpènes. Ils commencent à s’évaporer à des températures relativement faibles, environ 150° à 200°. En utilisant un vaporisateur, vous pouvez les chauffer à la température appropriée à leur extraction. A titre indicatif et approximatif :

  • CBD: 180ºC
  • CBG: 60ºC
  • CBN: 180ºC

Pour obtenir les meilleurs résultats avec votre vaporisateur,

  • attendez qu’il atteigne sa température idéale.
  • utilisez des fleurs et herbes de CBD bien sèches. Vous vous en rendrez compte au simple toucher.
  • effritez-la aussi finement que possible sans qu’elle ne se transforme en poudre.
  • tassez-la dans le compartiment prévu à cet effet afin de produire des bouffées bien épaisses.
  • inspirez en douceur et en continu sans forcer et sans retenir la vapeur ou votre souffle. Car il semblerait que le CBD soit absorbé dans les premières secondes de l’inhalation. 

Si votre vaporisateur est réglé trop bas, il produira une vapeur trop légère et une concentration faible de cannabinoïdes et terpènes. Trop haut, il risque de faire brûler les têtes et l’herbe de CBD. A priori, il serait conseillé par les fabricants de vaporisateurs de rester environ à 170°C. Dans tous les cas, reportez-vous à leurs manuels d’instructions. Ils sont les mieux placés pour donner des conseils pour utiliser au mieux leur matériel.

Comment choisir votre vaporisateur de fleurs et herbes de CBD ?

Choisir un vaporisateur parmi la vaste gamme de vaporisateurs disponibles sur le marché peut déconcerter. Pour les plus expérimentés, les meilleurs vaporisateurs de table sont ceux en verre borosilicate, produisant de gros nuages de vapeur. Ils sont également graduables en température. Pour les consommateurs récréatifs débutants, tous les vaporisateurs conviendront, même ceux au tarifs les plus abordables.