crèmes CBD DE QUALITé

Hydratation, inflammations, douleurs musculaires et articulaires. Acné, eczéma et psoriaris !

L’intérêt du CBD EN APPLICATION CUTANée

Notre système d’équilibre interne

Notre organisme est constamment ballotté par les hormones, la température extérieure, les bactéries, les virus, une alimentation pas toujours équilibrée et saine, le tabac, l’alcool, les émotions, le stress et toute sorte de pressions. Notre système endocannabinoïde (à l’intérieur du corps humain et des mammifères) joue un rôle majeur dans l’homéostasie, phénomène de régulation et d’équilibre de l’organisme qui nous permet de nous adapter aux différentes sollicitations. Lorsque celles-ci sont trop importantes, ou trop fortes, et/ou que nous sommes un peu immunodéprimés, le système peut se retrouver débordé.

C’est à ce moment là que peuvent survenir toute sorte de signaux d’alarme, de symptômes, d’inflammations. Chacun va les exprimer dans son corps différemment. D’autant plus qu’interviennent de surcroit terrain personnel et facteur héréditaire.

Le système endocannabinoïde de la peau

Les récepteurs endocannabinoïdes essentiellement présents dans le cerveau le sont également dans la peau. Ils peuvent être activés localement par la prise de CBD ou cannabidiol par voie cutanée. Le système endocannabinoïde cutané agit sur la croissance, la prolifération, la différenciation et la durée de vie des cellules cutanées.

Le CBD ou cannabidiol jouerait un rôle important dans la normalisation de la croissance cutanée indésirable, la réduction de la séborrhée et la réduction de l’inflammation et des infections.

En anatomie, la peau

Trois parties principales : l’épiderme (partie superficielle et mince), le derme (la partie interne et épaisse), l’hypoderme (couche plus profonde, qu’on assimile pas en général à une couche de la peau).

La peau, ce récepteur de CBD

Le mécanisme de pénétration de molécules actives comme le CBD ou cannabidiol à travers la barrière cutanée est complexe.

Selon l’objectif, les molécules doivent pouvoir rester dans les couches supérieures pour agir en surface. Ou alors se diffuser dans les couches de l’épiderme pour poursuivre dans les zones plus profondes et être absorbées par les capillaires sanguins. Pour rejoindre ainsi la circulation systémique. Pour les propriétés potentielles notamment anti inflammatoires et analgésiques du CBD, c’est une absorption très profonde qui sera recherchée. Alors que pour le caractère cosmétique, hydratant notamment, on restera dans les couches supérieures de l’épiderme.

La peau est un excellent récepteur des principes actifs du CBD. En effet, lorsque le CBD est appliqué par voie cutanée, les lipides porteurs de CBD sont transportés à travers les membranes cellulaires de la peau. Et atteindre ainsi les couches visées. Certaines crèmes contiennent des “véhicules” plus performants. Cibdol par exemple emploiera des “liposomes”. Il s’agit de petites structures encapsulant les composants actifs au niveau moléculaire et pénétrant les niveaux plus profonds plus facilement.

Les peaux qui présentent des états plus abîmés voire pathologiques vont faciliter l’absorption des crèmes à base de CBD. Leur perméabilité étant accrue. Une bonne hydratation de l’épiderme dans tous les cas est essentielle  pour améliorer la diffusion des molécules.

LES Crèmes au CBD, HYDRATATION ET PROTECTION 

L’impérieuse nécessité de l’hydratation de la peau

La peau est en première ligne pour nous protéger des agressions extérieures. Pour rester efficace et esthétique, elle doit absolument préserver son film hydrolipidique qui maintient sa souplesse, sa douceur, son grain fin. Privée d’une certaine imperméabilité, elle devient sèche et irritable.

Sans que vous vous en rendiez compte, la peau perd tous les jours de l’eau. Mécanisme naturel accentué par les agressions extérieures et le vieillissement.

L’hydratation tout comme le brossage quotidien des dents est un rituel incontournable. Car d’une part, Il est essentiel de compenser ces pertes. D’autre part, d’éviter à la peau tout déséquilibre.

Les crèmes au CBD associeront des agents d’hydratation reconnus et efficaces et une dose suffisante de cannabidiol pour permettre à la peau de préserver son équilibre. D’autant plus si elle est sujette aux séborrhées ou à diverses formes d’inflammations, tels l’acné, l’eczéma, le psoriasis ou autres dermatites.

Le CBD, antalgique, anti-inflammatoire, antioxydant

L’épiderme est composé principalement de kératinocytes, qui sont segmentées dans la couche cornée, ainsi que de mélanocytes, donnant sa pigmentation à la peau. La fonction protectrice de la peau est en grande partie due à cette couche cornée.

Une peau agressée et une barrière cutanée qui ne résiste pas peut donner lieu à des infections bactériennes et à des inflammations. Lesquelles inflammations se traduisent par rougeurs, chaleur, gonflement, douleur, démangeaisons, etc.

Les propriétés potentielles du CBD ou cannabidiol sont notamment antalgiques, anti-inflammatoires, antioxidantes. Les crèmes au CBD, d’autant quand elles contiennent des agents qui permettent au CBD de traverser plus facilement la couche cornée assurent non seulement l’hydratation et la protection de la peau mais le soulagement de certains symptomes.

CBD, solution pour acné, ECZéma et psoriasis ?

L’Acné

L’acné vulgaire est la maladie de la peau la plus répandue chez l’Homme, affectant la qualité de vie de millions de personnes dans le monde. Malgré de nombreuses recherches fondamentales et appliquées, nous manquons toujours d’agents antiacnéiques qui éradiquent la surproduction de sébum, la prolifération de sébocytes non désirés et les poussées inflammatoires.

Le système endocannabinoïde (ECS) de la peau régule plusieurs processus physiologiques, notamment la croissance et la différenciation des cellules cutanées. Les résultats d’études suggèrent qu’en raison des effets combinés lipostatiques, antiprolifératifs et anti-inflammatoires, le CBD limiterait l’inflammation des glandes sébacées et des pores obstrués. Il aurait de ce fait des effets prometteurs sur l’acné. Le CBD se comporterait comme un agent sébostatique.

Le Psoriasis

Le CBD ou le cannabidiol a entre autres propriétés potentielles, celles anti-inflammatoires. Les récepteurs cannabinoïdes sont présents dans le cerveau mais aussi dans la peau. L’anandamide, un neurotransmetteur endocannabinoïde, inhibe la différenciation des kératinocytes épidermiques. Le psoriasis est une maladie inflammatoire également caractérisée en partie par l’hyperprolifération des kératinocytes épidermiques.

Les résultats d’études ont montré que les cannabinoïdes dont le CBD inhibent la prolifération des kératinocytes. Ce qui confirmerait leur rôle potentiel dans le traitement du psoriasis.

Notre Selection

fab|fa-envira|

L’eczéma

L’eczéma est une maladie inflammatoire de la peau. Sa cause est inconnue mais selon les nombreuses observations dont elle a fait l’objet, elle proviendrait de facteurs croisés. Une combinaison de facteurs génétiques, environnementaux, émotionnels, etc.

Le système endocannabinoïde impliqué dans la régulation de la prolifération, de la survie et de la différenciation des cellules cutanées, est déterminant pour l’équilibre cutané. Le CBD ou cannabidiol peut s’avérer une aide à plusieurs titres. D’une part, en soutenant le système endocannabinoïde, d’autre part en agissant localement sur les zones concernées grâce à ses propriétés potentiellement anti-inflammatoires.

CBD, arthrites, arthroses et AUTRES DOULEURS

Arthrites

Le terme arthrite (du grec “arthron” : articulation, et du latin “ite” : inflammation) est une inflammation aiguë ou chronique des articulations qui se caractérise par des douleurs aux articulations, ligaments, tendons, os ou autres éléments du système musculosquelettique. Ainsi que par des gonflements et des raideurs.

Autrefois, on employait plutôt le mot rhumatismes (du latin rheumatismus, pour « écoulement d’humeurs ») pour désigner toutes ces affections. Ce terme est désormais désuet.  Les formes les plus courantes sont l’arthrite rhumatoïde osseuse, la goutte, le lupus, la fibromyalgie et l’arthrite septique. Leur point commun est la douleur générée.

Les potentielles propriétés du CBD les plus pertinentes en l’occurrence sont notamment celles analgésiques et anti-inflammatoires.

Nos nerfs sont remplis de récepteurs cannabinoïdes qui seraient concernés dans la douleur de l’arthrite et qui réguleraient particulièrement celle de l’arthrite osseuse du genou. Le CBD stimulant ces récepteurs pourrait agir efficacement. Par ailleurs, les baumes presentés sur Sensativa et produits à base de CBD ou cannabidiol en application locale permettent aux patients de cibler les zones douloureuses.

Autrefois, on employait plutôt le mot rhumatismes (du latin rheumatismus, pour « écoulement d’humeurs ») pour désigner toutes ces affections. Ce terme est désormais désuet.  Les formes les plus courantes sont l’arthrite rhumatoïde osseuse, la goutte, le lupus, la fibromyalgie et l’arthrite septique. Leur point commun est la douleur générée.

Les potentielles propriétés du CBD les plus pertinentes en l’occurrence sont notamment celles analgésiques et anti-inflammatoires. Dans les cas plus complexes et lourds, le CBD seul ne suffit pas et nécessite d’être entouré d’un taux de THC plus importante dans le cadre d’un ratio CBD:THC autre. Mais ceci relève du cannabis thérapeutique strictement encadré par la législation. L’aval et le suivi médical par un médecin autorisé est indispensable.

Nos nerfs sont remplis de récepteurs cannabinoïdes qui seraient concernés dans la douleur de l’arthrite et qui réguleraient particulièrement celle de l’arthrite osseuse du genou. Le CBD stimulant ces récepteurs pourrait agir efficacement. Par ailleurs, les baumes presentés sur Sensativa et produits à base de CBD ou cannabidiol en application locale permettent aux patients de cibler les zones douloureuses.

Arthroses

L’arthrose est une maladie articulaire multifactorielle qui comprend la dégénérescence articulaire, l’inflammation intermittente et la neuropathie périphérique. Cette dégénérescence conduit à terme à une destruction du cartilage qui enrobe l’extrémité des os et à une prolifération osseuse sous le cartilage. Ce qui engendre des douleurs parfois très aiguës.

Des études encourageantes indiquent que l’administration locale de CBD soulagerait la douleur liée à l’arthrose. Le traitement “prophylactique” au CBD empêcherait le développement de douleurs et de lésions nerveuses dans ces articulations arthrosiques. Les résultats suggèrent que le CBD pourrait s’avérer utile « pour le traitement de la douleur neuropathique des articulations arthrosiques.”

Dans les cas plus lourds, comme dit précédemment, cela relève du cannabis thérapeutique. Dans ce sens, se tourner vers un médecin autorisé.

Massage musculaire

Du fait des potentielles propriétés analgésiques et anti-inflammatoires du CBD ou cannabidiol, les produits au CBD conçus pour le massage des muscles constituent une gamme appréciable pour les sportifs notamment. Que ce soit pour les échauffements musculaires avant le sport que pour un soulagement de douleurs post activités sportives. Le CBD est un puissant relaxant musculaire.